2019 Highlights: IMT Starter

2019 Highlights: IMT Starter

Chaque année, l’incubateur IMT Starter propose des activités et des événements exceptionnels aux startups, fondateurs (trices), PDG, directeurs(trices) ainsi qu’aux étudiants ses écoles, Télécom SudParis, Institut Mines-Télécom Business School et ENSIIE. 2019 sera une année particulière pour nous car nous fêtons nos 20 ans. En plus de nombreux autres événements, l’accent sera mis sur 3 actions phares : La 20e édition du Challenge Projets d’Entreprendre® le plus grand concours entrepreneurial étudiant de France (600 étudiants et 100 interveants). Le 10e Trophée Start-up Numérique qui récompense les futures pépites du numérique dans des catégories parrainées par des accélérateurs référents sur leur domaine. Notre projet européen Soft-Landing permettant à nos startups de s’internationaliser. Challenge Projet d’Entreprendre ® 20e édition Créé en 2000 par Institut Mines-Télécom Business School et Télécom SudParis, ce concours a depuis été dupliqué chez nos partenaires de l’IMT Lille DOUAI et de SupCom (Tunis). Ce concours voit tous les étudiants de deuxième année d’Institut Mines-Télécom Business School, de Télécom SudParis et de l’ENSIIE répartis en équipe pluridisciplinaires créer des projets de start-ups. Ce Challenge rassemble 600 étudiants ingénieurs et managers formant 120 équipes. La semaine, intense et sur le campus d’Evry aura lieu du 22 au 29 mars. Soft-Landing Le projet Soft-Landing, financé par le programme de recherche et d’innovation “Horizon 2020” de l’Union européenne, se poursuit cette année avec une autre mission de découverte immersive d’une semaine à Paris. Cela permet aux startups, aux scaleups et aux ecosystem builders d’explorer, de créer des réseaux et de collaborer en créant un écosystème européen de startups plus vaste et connecté. Certains des points forts que nous apportons à notre troisième édition de Soft-Landing: FrenchTech: Digital Ecosystem en mai 2019. Un plus vaste bassin de dirigeants, d’entrepreneurs et de conseillers expérimentés...
IMT Starter collabore avec des incubateurs européens dans le cadre du projet SoftLanding

IMT Starter collabore avec des incubateurs européens dans le cadre du projet SoftLanding

  IMT Starter est désormais intégré dans le projet européen Soft Landing   Comment aider les start-up européennes à dépasser les frontières de leur pays pour se développer à l’international ? Comment créer des collaborations entre jeunes pousses ? Le projet Soft Landing, auquel participe l’incubateur IMT Starter, permet aux start-up et PME en pleine croissance de découvrir les écosystèmes de différents incubateurs européens. Le but est de leur donner un coup de pouce pour qu’elles développent leur activité à l’échelle l’international.   « L’Europe considère, certes, que chaque pays développe bien son propre écosystème de start-up et de PME, mais chaque écosystème se développe dans son coin », regrette Augustin Radu, chargé d’affaires de l’incubateur IMT Starter. Le projet Soft Landing, financé par l’Europe dans le cadre du programme H2020, a vocation à résoudre ce problème. « L’objectif est d’une part de favoriser les échanges entre les différents écosystèmes de start-up et de PME, et d’autre part que ces entreprises aient une vision plus globale du marché européen, au-delà de leurs frontières », poursuit le chargé d’affaires. Soft Landing est le fruit d’une collaboration entre quatre incubateurs européens : Startup Divisionen Lituanie, Crosspring Lab aux Pays-Bas, GTEC, en Allemagne,  F6S Network au Royaume-Uni et IMT Starter, incubateur de Télécom SudParis et Télécom École de Management à Évry, en France. Dans le cadre du projet, chacun de ces acteurs devra tout d’abord découvrir l’écosystème de start-up et de PME qui se trouve chez ses partenaires. Dans un deuxième temps, les jeunes pousses qui le souhaitent et qui en éprouvent le besoin pourront s’installer temporairement dans un incubateur à l’étranger, durant une période limitée.   Découvrir les spécificités de chaque pays Durant les deux ans du projet, des représentants de chaque pays  se déplaceront dans les incubateurs partenaires...

Soft Landing : un partenariat entre incubateurs européens pour développer l’innovation à l’international

Naturellement tourné vers l’international, IMT Starter accompagne ses projets incubés sur la voie du développement européen. Le projet Soft Landing, auquel participe l’incubateur IMT Starter, permet aux startups et PME en pleine croissance de découvrir les écosystèmes de différents incubateurs européens. Le but est de leur donner un coup de pouce pour qu’elles développent leur activité à l’échelle l’international. Soft Landing est le fruit d’une collaboration entre quatre incubateurs européens : Startup Division en Lituanie, Crosspring Lab au Pays-Bas, GTEC, en Allemagne,  F6S Network au Royaume-Uni et IMT Starter, incubateur de Télécom SudParis et Télécom École de Management à Évry, en France.    Découvrir les spécificités de chaque pays Durant les deux ans du projet, des représentants de chaque pays  se déplaceront dans les incubateurs partenaires pour découvrir et comprendre l’écosystème de startups qui s’y développe. Pour ces représentants, le but est également de repérer les spécificités, les compétences, tout comme les potentiels marchés, qui pourraient intéresser les startups de leur propre pays. « Chaque pays a ses domaines de prédilection : les Allemands travaillent beaucoup autour du thème de l’industrie, alors qu’au Pays-Bas et en Lituanie, les projets tournent plus autour de la FinTech. » ajoute Augustin Radu, chargé d’affaires de l’incubateur IMT Starter, « Nous sommes à IMT Starter, naturellement tournés vers les technologies de l’information. » Une fois qu’ils auront effectué ces missions de découverte, les représentants retourneront auprès des startups de leur pays pour leur présenter les opportunités possibles. « À IMT Starter, nous avons prévu une mission en Allemagne au mois de mars, une en avril aux Pays-Bas, au mois de mai c’est nous qui recevrons un représentant étranger, et en...
L’internationalisation grâce à l’immersion dans la Silicon Valley

L’internationalisation grâce à l’immersion dans la Silicon Valley

IMT Starter, incubateur des 3 écoles Télécom Ecole de Management, Télécom SudParis et ENSIIE, a accompagné durant une semaine sa nouvelle promotion de startups pour le workshop annuel de San Francisco. Cette immersion des jeunes entrepreneurs français dans la Silicon Valley vise à placer les startups, dès leur création, sur une trajectoire internationale. Aujourd’hui, les deep tech (IA, blockchain, big data, sécurité…) sont au cœur de toutes les préoccupations et recherches des investisseurs dans la Silicon Valley. Recherchant des succès massifs et rapides, ceux-ci n’investissent que dans les projets présentant des potentiels gigantesques : pour réussir, les startups de la vallée doivent donc aller (très) vite et lever énormément d’argent. Toutes les initiatives autres sont mises de côté. Des investissements concentrés mais plus élevés, des levées de fonds moins nombreuses mais gigantesques : la tendance se renforce depuis deux ans. Les investissements dans les startups de la Silicon Valley représentent désormais plus de la moitié du total des investissements dans les startups aux Etats-Unis. Ils ont atteint 35 milliards de dollars par année, soit 17 fois le montant français. Uber a ainsi levé en tout 11 milliards de dollars : cinq fois plus que l’ensemble des fonds levés en France en 1 an ! Et en France ? Le marché français et son dynamisme de « startup nation » est particulièrement adapté aux entreprises configurées pour des marchés locaux ou multi locaux, ou aux marchés B2B. Les startups qui visent des marchés globaux devront parvenir à lever des fonds conséquents pour réussir. Dans la quasi-totalité des cas, la Silicon Valley sera la seule solution pour y parvenir. Autant le savoir à l’avance. Forts de cette expérience...
Workshop à Londres pour l’incubateur

Workshop à Londres pour l’incubateur

Workshop de 3 jours à Londres avec la dernière promotion de start-ups de l’incubateur Télécom & Management SudParis Entrepreneurs. Ce séjour d’immersion dans l’écosystème des start-ups britanniques est l’une des étapes du parcours d’accompagnement international mis en place par l’incubateur. Ce workshop est complété par une semaine intensive à San Francisco : le prochain workshop californien a lieu en décembre 2015, six mois après le premier qui avait déjà permis à 15 start-ups de bénéficier de ce coaching particulier. Les start-ups numériques doivent penser international dès leur naissance! Les entreprises de l’incubateur se créent sur des marchés qui sont rapidement internationaux. « Cependant l’objectif des 12 mois d’incubation est bien d’arriver à finaliser la solution innovante pour la mettre sur le marché et donc d’avoir des premiers clients en France. » indique Sébastien CAUWET, directeur de l’incubateur. « Nous les obligeons à se poser véritablement la question du futur développement international dès la création de l’entreprise. Car c’est un sujet crucial qui n’est pas qu’une étape parmi d’autres dans la vie de l’entreprise mais bien la résultante d’une réflexion qui doit être menée dès le démarrage du projet. » Les start-ups suivent un programme intense durant 3 jours comprenant des conseils pour créer ou développer une entreprise en Angleterre, la rencontre avec des investisseurs et entrepreneurs londoniens, des masterclass marketing et des sessions de pitch. « L’immersion dans l’écosystème start-up londonien est unique et particulièrement utile. » selon Quentin FOURNELA, fondateur de la société SILEX. Lever des fonds auprès de business angels anglais OMMI, start-up de mise en relation intelligente entre loueurs et propriétaires d’appartements, avait participé à la précédente session à Londres en 2014...
Second Workshop à San Francisco

Second Workshop à San Francisco

Une dizaine de start-ups et PME accompagnées par l’incubateur Télécom & Management SudParis Entrepreneurs participent au Workshop d’immersion à San Francisco du 5 au 12 décembre 2015. Objectif : comprendre l’écosystème local, s’en inspirer et, éventuellement, projeter un développement outre atlantique. Ces start-ups, dont Deep-OR, vainqueur du dernier Trophée Start-Up Numérique organisé par l’incubateur, sont françaises mais « elles sont sur des marchés mondiaux et leur futur passera notamment par des relations avec les US : soit parce qu’elles pourront s’y développer, soit parce que leurs concurrents sont déjà en train d’y grandir. » explique Sébastien CAUWET, directeur de l’incubateur. Des échanges d’expériences En plus de ses start-ups, l’incubateur a donc emmené plusieurs dirigeants de PME sur ce programme. L’objectif était de permettre aux jeunes entrepreneurs de bénéficier de l’expérience d’entreprises mâtures. En contrepartie, ces PME ont été confrontées aux innovations technologiques de ces jeunes entreprises. Elles ont également pu évaluer l’apport pour leur propre business des méthodes de la Silicon Valley! Comme l’explique Pierrick GUIVARC’H, dirigeant de la PME IRIUM : « Le Workshop de l’incubateur est une opportunité fantastique de plonger dans l’univers de la Silicon Valley. On peut évaluer les avantages et inconvénients à (re)démarrer son activité dans la Bay Area, identifier ce qui est exportable en Europe pour sa propre activité, voire comprendre comment réinventer son approche business.«  Une semaine riche d’apprentissages Le programme très dense, élaboré avec le concours du French Tech Hub a vu l’intervention de près d’une vingtaine d’experts : des entrepreneurs bien sur, mais également des investisseurs, des mentors, des juristes, des spécialistes du marketing et du design, ainsi que des visites d’accélérateurs et...