Recommerce lève 50 millions d’euros ! Retour sur une des belles histoires de l’incubateur

Recommerce qui reconditionne les téléphones pour les revendre sur le marché de l’occasion, vient de lever 50 millions d’euros des fonds Capzanine, spécialisé dans le financement des PME, et Creadev, le Family office de la famille Mulliez (groupe Auchan) ! Cette levée d’importance va permettre à l’entreprise d’envisager son extension au niveau européen voire sur le continent américain. Recommerce rachète, reconditionne et revend les smartphones après les avoir testés et est ainsi capable de garantir un fonctionnement optimal des appareils aux nouveaux acquéreurs et cela de 20 à 50% moins cher que les produits neufs ! Recommerce a développé des algorithmes pour calculer de façon très fine la valeur de revente des téléphones afin de proposer le prix de reprise le plus juste. La société s’appuie sur des partenariats avec les grands opérateurs (Bouygues Télécom, Orange, SFR…) et avec la distribution (Boulanger, But, Conforama). Recommerce profite d’un engouement fort des acheteurs pour les produits d’occasion. En 2017, ces derniers représentent près de 10% des achats de téléphones mobiles. Une réalité économique : les smartphones les plus recherchés, tels que Apple et Samsung, deviennent inaccessibles sur le marché du neuf ; ils représentent 80% des achats d’occasion ! Une conscience éco-responsable : limiter l’impact environnemental de la production fait partie des critères de consommation de nombreux acheteurs désormais. C’est aussi l’un des fers de lance de Benoit VARIN l’un des co-fondateurs de la société, qui est très impliqué dans toutes les questions relatives à l’écologie. Recommerce est une des startups créée dans l’incubateur IMT Starter en 2009, fondée par deux étudiants, Benoit VARIN et Pierre-Etienne ROINAT qui se sont rencontrés...
SlimPay lève 15 millions d’euros !

SlimPay lève 15 millions d’euros !

SlimPay, ancienne start-up de l’Incubateur Télécom & Management SudParis Entrepreneurs, vient d’annoncer une levée de fonds de 15 millions d’euros ! Les deux cofondateurs de la société, Jérôme Traisnel et Jean-Louis Hoenen, ont su convaincre Prime Ventures, fonds d’investissement néerlandais basé à Amsterdam. Créée en 2009, SlimPay permet la transformation digitale de l’économie de l’abonnement, en offrant la possibilité aux entreprises et associations de mettre en place des offres innovantes d’abonnement, pour recevoir plus facilement des paiements récurrents. Les solutions SlimPay facilitent la souscription par un parcours client simple, multilingue et multicanal – internet, téléphone, magasin. Elles accroissent la fidélisation client et réduisent les risques d’incidents de paiement par la mise en œuvre sécurisée du paiement par prélèvement bancaire, ou d’une combinaison avec un paiement par carte bancaire. Tout consommateur possédant un compte bancaire peut utiliser le service SlimPay proposé par son marchand. Aucun autre compte ou inscription préalable ne sont nécessaires. Le consommateur garde la possibilité de suspendre ou révoquer les paiements envers un marchand sans interrompre les paiements vers les autres. SlimPay est un Établissement de Paiement agréé, disposant des licences pour opérer dans les principaux pays de l’Union Européenne. L’entreprise compte déjà parmi ses clients des noms tels que EDF, SFR, Nespresso, PriceMinister ou Deezer. Cette levée de fonds record pour une start-up passé par l’Incubateur Télécom & Management SudParis Entrepreneurs va permettre à SlimPay de poursuivre son ambition de devenir leader européen des paiements récurrents. Déjà présente à Paris, Berlin et Amsterdam, l’entreprise compte ainsi poursuivre son développement à Londres et Madrid. Mais également augmenter ses effectifs, comme l’explique Jérôme Traisnel, CEO de SlimPay, mais aussi...
wezzoo lève 500 000 euros !

wezzoo lève 500 000 euros !

C’est toujours agréable de recevoir des bonnes nouvelles de la part de nos anciens incubés ! wezzoo, start-up issue de l’Incubateur Télécom & Management SudParis Entrepreneurs, a bouclé une levée de fonds de 500 000 euros auprès du fonds Covea Next, de Fred & Farid Digital Investment Fund et de Business Angels. wezzoo, cofondé par Clément Guillot, Dominique Sauqué et Michaël André, est un service d’observations météo en temps réel, alimenté par sa communauté via le web ou le mobile. En quelque sorte le « Waze de la météo », dixit Clément. La start-up compte aujourd’hui 8 personnes, 150 000 utilisateurs et agrège plus de 10 millions de données par mois. En plus du modèle BtoC, wezzoo propose un modèle BtoBtoC à des acteurs du monde de l’assurance, de l’automobile ou des medias. Cette levée de fonds va permettre à wezzoo d’accroître sa communauté et d’accélérer son développement technique et commercial, avec notamment le recrutement de deux commerciaux au premier semestre 2015. La start-up prévoit en outre le lancement d’un nouveau service d’information sur la thématique de la santé (pollution, épidémies…). >>> FrenchWeb parle de la levée de fonds de...
Vinoga, un jeu pour créer son vin en ligne… et le déguster !

Vinoga, un jeu pour créer son vin en ligne… et le déguster !

Metidia, start-up issue de l’Incubateur Télécom & Management SudParis Entrepreneurs, lance Vinoga, jeu en ligne pour se mettre dans la peau d’un vigneron ! Grâce à Vinoga, tous les amateurs de vins peuvent enfin devenir propriétaires d’un domaine viticole gratuitement. Vinoga est le jeu social sur le vin, où vous êtes aux commandes de votre domaine viticole, vous produisez le vin que vous rêvez de boire et vous pouvez ensuite l’acheter, le recevoir chez vous et le déguster ! Le point de départ « Nous voulons rendre l’achat de vins en ligne plus sympa, plus pédagogique, plus convivial. En jouant sur Vinoga.com, chacun peut élaborer le vin qui colle à ses goûts, approfondir ses connaissances puis acheter son vin personnalisé » , explique Fanny Garret, fondatrice du jeu. Le pitch de Vinoga Votre oncle vous lègue son domaine viticole. A vous de gérer le vignoble, choisir les cépages, la région, la méthode de vinification ou d’élevage et enfin la bouteille et l’étiquette. Puis vous découvrirez le vigneron qui a produit un vin avec les mêmes caractéristiques que le vôtre et que vous pouvez donc acheter. Et à chaque achat de bouteilles de vin, vous gagnez des points et de l’argent virtuel pour avancer plus vite dans le jeu. Inversement, à chaque achat de biens virtuels, vous bénéficiez de promotions sur l’achat de bouteilles. Vinoga est un jeu social qui associe les plaisirs de l’apprentissage, de la progression, du challenge et de la dégustation. La cave En partenariat avec des sites e-commerce et des vignerons, Vinoga vous propose d’acheter l’équivalent du vin que vous avez produit en l’associant aux références de sa...
WeCook lève 400 000 euros !

WeCook lève 400 000 euros !

WeCook, start-up issue de l’Incubateur Télécom & Management SudParis Entrepreneurs, annonce aujourd’hui une levée de fonds de 400 000 euros auprès du Fonds Régional de Co-investissement de la Région Ile-de-France (FRCI) et de ses autres investisseurs historiques. Avec cette somme, la société entend accélérer son développement commercial et conclure de nouveaux partenariats. Fondée en 2010 par Matthieu Vincent et Jérémy Prouteau, WeCook (société Kiwings) est une plateforme en ligne de recommandations de menus pour la semaine. A partir des goûts, du budget et des envies de l’utilisateur, WeCook établit à la fois les menus et la liste de courses. La start-up entend ainsi modifier les habitudes alimentaires et prône une nourriture plus saine sans se ruiner. La société compte aujourd’hui 9 personnes, 40 000 utilisateurs et espère dépasser les 200 000 euros de chiffre d’affaires cette année. >>> Article de FrenchWeb sur la levée de fonds de...
Rencontre avec Alexandre Woog, cofondateur d’e-loue

Rencontre avec Alexandre Woog, cofondateur d’e-loue

Nous vous en avons parlé il y a deux jours, e-loue, start-up issue de l’Incubateur Télécom & Management SudParis Entrepreneurs, a annoncé une levée de fonds de 2 millions d’euros. Son cofondateur, Alexandre Woog, diplômé de Télécom Ecole de Management promotion 2006, a accepté de revenir sur cette belle aventure pour son école et son incubateur. La sharing economy : un secteur porteur Nous sommes sur un secteur porteur, la sharing economy. De nombreuses initiatives (autolib, velib…) montrent que les français commencent à penser usage avant possession. Buzz et montée en puissance Dès 2009, nous avons montré qu’on pouvait développer une belle plateforme technique, capable de nous créer une belle visibilité et notoriété. Nous avons également monté des opérations de buzz qui ont généré des milliers de retombées presse et permis de faire décoller le trafic du site (buzz des chèvres, Loueunepetiteamie.com…). Les volumes de locations se sont fortement accélérés depuis 2013, avec plusieurs dizaines de milliers d’utilisateurs. En 2011, nous avons lancé notre application mobile. Notre équipe est composée d’une dizaine de personnes. Levée de fonds Nous souhaitons accélérer notre acquisition marketing, nos développements techniques, et préparons un déploiement à l’international. Le fonds 5M Ventures va notamment nous permettre grâce à ses médias partenaires d’avoir une forte visibilité. Avantage concurrentiel Nous étions précurseurs sur ce secteur où nous avons aujourd’hui de nombreux concurrents, mais nous avons réussi à trouver un positionnement différent, avec une offre spécifique pour les loueurs professionnels. Aussi grâce à nos effets de volume, nous sommes beaucoup moins chers. Par exemple sur l’activité de location de voitures entre particuliers, nous prenons une commission de 20% alors...